dessin 10 (1)

Le dessin permet de s'exprimer, de laisser son empreinte, il est compris de tous, son langage est universel.
Le dessin commence dès l'enfance, il se révèle par des traces laissées dans le sable sur une plage ou dans la neige fraîchement tombée, sur un mur ou l'écorce d'un arbre et bien sûr sur le papier, tranquillement assis chez soi... pour notre simple plaisir.
Et puis pour certains en grandissant, tout disparaît, les inhibitions s'installent et d'autres plaisirs ou obligations prennent le relais. Des années plus tard ils soutiennent ne pas savoir dessiner, n'osant même plus tracer quelques lignes sur une feuille.

Pourtant l'apprentissage du dessin leur permettrait de réévaluer leurs propres capacités naturelles et d'en être agréablement surpris.

Si vous laissez de côté les jugements, la comparaison, la dépréciation alors jailliront de vos mains vos propres créations. Un peu timides au début, mais dont la progression vous rendra fier de ce qui rend votre travail unique.

L'Enfant qui est en nous accueillera plus facilement une œuvre que l'adulte, lui, aura juger bizarre, maladroite ou fausse. Osez lui laisser plus de place !!!
Ne vous arrêtez-pas sur l'apparence de votre dessin mais plutôt sur les raisons pour lesquelles vous le réalisez.

Liberté des outils, liberté du geste :

Sur une grande feuille de papier tracez des lignes, des formes qui correspondront à ce que vous avez sous les yeux, (des clefs, un verre ou une tasse, un cahier...ou même une photo de magasine... peu importe). Et sans chercher la ressemblance exacte amusez-vous avec les outils : crayon à papier, feutre, encre au pinceau, sanguine, fusain, aquarelle... et observez ce qui en ressort ... observez comment chaque outil engendrera un dessin différent, une manière différente de reproduire et de laisser aller votre geste.