Le matériel pour commencer dont vous aurez besoin :

 Quelques feuilles bon marché, 1 ou 2 crayons noirs  HB, 2 B ou 4B et une gomme.

Par la suite, vous pourrez ajouter tous les ustensiles du dessinateur : fusain, sanguine, craie, feutre, stylo…

Plutôt que de s' imposer un temps de concentration très long, avancez par « petit pas » afin de ne pas créer d’efforts qui vous feront abandonner.

 Faites un petit dessin chaque jour pour commencer et s’en même vous en rendre compte vous augmenterez le temps. Si vous agissez sous la contrainte et l’effort l’anxiété s’installera et paralysera votre créativité.

 L’important ici est de se faire plaisir

 « Tous les changements, même positifs, génèrent de l’anxiété. Voilà sans doute pourquoi nos efforts échouent souvent, car ils ne font qu’aggraver notre peur du changement. Mais si vous adoptez la stratégie des « petits pas » professée par le kaizen, vous saurez désarmer votre angoisse et stimuler votre créativité ».

Robert Maurer  La voie du kaizen

 

Plus vous pratiquerez et plus vous progresserez. Il est important de noter la date de vos dessins et de les classer car c’est en y revenant que vous constaterez les progrès …et votre confiance grandira en même temps.

 Tous ces exercices sont conçus pour vous aider à aller dans l’expérience de ce moment où la présence est indispensable et la concentration à son summum.

Exercice

 Le vase ou le profil

 1/ Du côté gauche de la feuille dessinez un profil de visage qui regarde vers le centre, si vous êtes droitier.

Si vous êtes gaucher dessinez le profil du côté droit de la feuille, regardant vers le centre

 

 

1 vase

 

2/ Tracez ensuite deux lignes horizontales pour former le dessus et le dessous d’un vase

 3/ Observez mentalement votre dessin en nommant chaque partie : front, nez, bouche…

 4/ A présent dessinez en partant du haut, le profil faisant face au premier symétriquement.

 

1 vase (2) - Copie

 Il se peut que vous ressentiez comme un conflit intérieur, « où dois-je aller ?» et c’est ainsi que vous pourrez trouver vos propres solutions. Soyez le plus attentif qui soit pour écouter ce qui se passe à l’intérieur de vous. En fait les deux hémisphères du cerveau semble se créer une petite bagarre, l'un ne voulant pas céder à l'autre.

Cela ne sera pas forcément agréable au début…c’est juste que vous n’avez pas l’habitude de fonctionner ainsi. Observez, faites-vous confiance et continuez ...après tout ce n'est qu’un jeu !

 Alors quelles étaient vos solutions ?

Sans doute avez-vous cessé de nommer chaque partie ? 

Vous avez pris vos repères afin d’ajuster l’orientation du trait sans vous poser la question de ce que vous dessiniez !

La solution sera de ne plus nommer les parties, les formes que vous voyez et de seulement suivre la ligne tout simplement.

Alors aidez-vous de questions telles que :

-          Où cette courbe commence-t-elle ?

-          Quelle est sa profondeur ?

-          Quel angle forme cette ligne par rapport au bord de la feuille ?

-          Quelle est la longueur de la ligne par rapport à celle que je viens de tracer ?

-          Etc.

Reprenons avec un nouveau profil où vous fixerez votre esprit sur des critères non verbaux et relationnels. Vous procéderez de la même façon que celui du dessus.

2 vase

Une fois terminé vous aurez dessinez un vase baroque

 Quelle a été votre questionnement pendant que vous dessiniez ?

Quelles ont été vos solutions pour dessiner la ligne en face à face ?

 En faisant cet exercice il est important de rester connecté avec ce qu’il se passe à l’intérieur de vous, dans votre tête. Il se peut que vous ayez eu envie de jeter le crayon, de crier, de suivre l’autre ligne avec votre doigt pour vous aider, le temps avait disparu …

 Voici quelques indices pour vous aider dans cet exercice : puisqu’il vous est difficile de définir ce que vous voyez, vous allez plutôt utiliser des termes de direction, telles que :

-  ma ligne se rapproche de l’autre, s’en éloigne, descend puis remonte, etc.

 Ce premier exercice vous permet de sentir en profondeur ce qu'il se passe lorsque nous devons focaliser notre attention sur une chose, ici la ligne.